Escapade à Guanajuato avec Amilie

JOUR 21

!Hola Buenas Que tal!

Aie desole les amis jai manque une journee de blog, on essayais de me voler pour 12 pesos la demi heure pour linternet a lauberge.  Il me restais que 8 minutes gratuites alors jai lu mes messages et thats all.  Mais me voila, jai trouve un cafe internet safe a 10 pesos lheure alors je prend le temps de resume mes deux dernieres journees.

Hier Laura et moi sommes retournees au marche artisanale.  Sur cette rue, il doit certainement y avoir 10 magasins ou lon vend du materiel pour fabriquer des bijoux.  Les murs sont tapisses de pierres semi-precieuses, de fils, de perles....vraiment assez incroyable, le paradis des artisans.  Tout est si abordable en plus...  Alors nous avnos depense notre dernier argent pour du fil et des graines pour faire des bracelets.  Nous avons travaille la dessus pas mal toute lapres midi hier.  Elle na pas le choix, vraiment, parce que si elle ne produit pas et ne vend pas, elle na pas dargent.  Voila 2 ans maintenant quelle voyage grace a son artisanat.  Elle fait de magnifiques papillons en macrame que jaurai le plaisir de vous montrer en revenant.  Si on a le temps...peut etre me montra elle comment faire!  Mais sinon, jai un model et un jour je serai sans doute assez habile pour en faire moi meme.  En attendant, je fais des bracelets en pratiquant mes points,.  Jen ai fait un tres beau avec des couleurs chaudes, rouges, jaune et orange.  Jai achete de toutes les couleurs (bien beaucoup de couelurs) pour pouvoir faire des bracelets sur demande.  Jai bien lintention de financer mes prochains voyage en fabriquant des trucs et en les vendant sois sur le port a matane ou bien  au Cegep.  Jen ai aussi fait un plus minde lilac violet et rose, et aujorudhui un bleu ciel et bleu fonce.

Peut etre trouvez vous cela ennuyant mais ca me facine, ce mode de vie de travail!!! Nous avons aussi mange de la delicieuse pizza Benedetti dans le centre, delicieux.  Le matin, nous mangeons a lauberge puisque le dejeuner est compris dans le prix.  Il y a cereales, the, cafe, toast marmelade, fruit et youghourt.  Pour diner les derniers jours, jme tappe des quesadillas maison, jai achete du fromage oaxaca (un peu comme du mozza mais ca goute pas grand chose), des tortillas et de la salsa verde ainsi que de la salsa ranchero, que je vais ramener a la maison), alors je fabrique cela dans la cuisine de lauberge.  Des fois je gate des amis et je partage. :) jai hate de faire dla bouffe de nouveau, ca me manque.  Ici tout sachete dans la rue, tas jamais besoin dle fabriquer...Jpense meme que ca coute plus cher faire sa propre bouffe que de lacheter comme ca.  Pour souper, cest compris aussi a lauberge.  Cest le moment de la journee ou on se retrouve tous les voyageurs ensemble (plus ou moinS) et on jase un peu.  Ya toujours de la salade et des tortillas a qqchose.  Hier cetais tortillas au bean, lautre fois au jambon...Ce soir sa va sdurment etre de la salade pi des tortillas a qquchose dautre.  Je ne me plaint pas, cest delicieux en plus que leur sauce a salade est vrm excellente.  Cest juste que ca bourre pas tant alors je me retrouve a rebouffer des quesadillas avant de me coucher. 

Hier Angelo (un ami italien), Anelia (un hollandaise), Simon (un breton) et Yannick(des pays Basques) sommes alle nous chercher dla cerveza dans la nuit, pour illegalement la boire sur le toit de lauberge...Rebels.  On a pris des photos concepts, on a deconne, et on a parle de nos pays respectifs et du mexique.  Yan etudie au HEC a Mtl, il parle 4 langues.  Chanceux..Bon ca vient avec la pratique, je sais...Et toujours, surtout plus que le tmeps passe, japprend plus et plus et plus!  Des mots et la culture aussi!  Et la bouffe!!! aie aie aie! 

Aujourdhui, nous avons dejeuner, les gars allais faire du velo dans la ville toute la journee.  Les velos sont gratuits a louer a plusieurs endroits, ca encourage la non pollution).Vu que cest une cite tres tres tres polluee (je vais vous avouer que je nai pas vu le ciel depuis mon arrivee ici, en partie a cause quil fait gris), on ne peux jamais voir le ciel, ni les etoiles ni la lune.   Il a plu tous les derniers jours, il fait froid...juste pour dire, ils annoncaient 0 degres a certaines endroits...on sentend quon est au Mexicque, cest tres annormal.  Jai decide daller marcher par moi meme pour la premiere fois, maintenant que je suis familiere avec les arteres principales de la ville.  Avant javais peur de me perdre et aussi...mais bon en plein jour il ne peut pas vraiment se passer qqchose, ya tellement d epolice et de gens...A part pe se faire voler mais je prend les precautions necessaires a ce sujet...Je ne traine jamais mon passeport, il est enferme dans une case barree, jai peu dargent (je lai toute depensee pareil lol) et jai rien de valeur (a part mon cul blanc pour les yeux des mexicanos.

Alors voila, je me suis promenee, jai decouvert un marche exterieur qui dure des rues et des rues de temps...Quand je suis revenue Laura etais deja partie vendre et je nai pu la trouvee...Oh well, on va bien se voir pour souper...

Bon je vous laisse les amigos, voila que mon heure de 10 pesos est presque passee. Je vous aime et je reecris demain adios amigos.



Publié à 11:59, le mardi 19 mai 2009, Mexico
Mots clefs :


JOUR 19

Du haut de la terasse de notre auberge, au 8eme etage, la creation a ete le centre de la journee.  Avec deux nouveaux bracelets et une bague a mon actif, je prefere regarder la ville grouiller de monde plutot que de me meler a eux.  Des promenades et sorties dans les marches sont necessaire, question de se degourdir le cerveau, la peau (qui maintenant vers la fin de mon sejour commence tristement a pleumer), et chercher de leau. 

Domingo, domingo, dimanche, dimanche, putain de journee etrange.  Tous les magasins sauf les stands a revue, les restos, quleques bars, les magasins a grandes surfaces, et les zapaterias (magasins de chaussures)  sont fermes.  Pas moyen de faire nos achats tant attendus.  On glande, on mange des tortillas noirs agrementes de cactus marines, on bouffe des chips.

Une parade interminable sest produit, entrant la marche les polices, puis le drapeau de 30 m, puis les militaires, puis les fusils puis les trompettes, puis les autres quon sait pas ce quil font.  Tout cela a tous les dimanches, pour laver le drapeau (quon sest amuse a dire Laura et moi).  Puis on crois que  cest fini mais non, ce ne lest pas, ils ramenent un autre drapeau pour le monter plus haut quun chapiteau, plus fier et cher a leurs yeux que pour un instant ils oublient tous dans quelle incroyable cite ils evoluent jour apres jour.

De plus en plus je suis degoutee, de plus en plus je suis ecoeuree, de plus en plus je me rapproche de la maison.  Marie est partie ce matin, en route pour le Quebec apres un an de voyage en amerique latine.  Adieux Marie, retour a la routine, appartement, travail et aussi le confort.  Ce qui me manque le plus cest mon amour.  Ma mere.  Pis mes soeurs. Le confort je men fout, je dors tres bien dans les dortoirs, ma valise est lourde a trainer mais je la traine pas.  Jaime bien etre icognito et faire ce qui me plait

Jai fait une brassee de lavage et jai contamine de rouge quelques camisoles, bobettes a moi et Laura.  Nenoune.  Cest ca vouloir economiser sur le lavage.  Il me reste 500 pesos, alors jai bien lintention de tout le depenser avant mon retour, jai encore des petits trucs a acheter, surtout du materiel.  Je me suis gatee dun tres beau foulard orange et noir aujourdhui.

De notre fenetre de dortoir, du breakdance, des faux rituels azteques a perpetuite, des vendeurs de trucs fais en Chine, tous les memes objets, des trucs a dormir debout, ils refoulent leur culture au profit del dinero, de largent, plus convoite encore que le desir davoir une peau blanche.  Ils se blanchissent la peau, et nous on se la fait bronzer...

Je ne veux quetre.



Publié à 04:07, le lundi 18 mai 2009, Mexico
Mots clefs :


JOUR 18

Voili Voila mon retour tant attendu parmi vous, fans inconditionnels de la cime de mes cheveux qui peut-etre mincitent a ainsi voyager parmi les hauteurs galactiques de cette immense ville, Mexico.  Situe a 2000m daltitude dans une vallee immensement intense, intense en population comme en richesse artisanal artistique et culturelle, comme en desinvolture, en pourriture et en censure, sniffeurs de colle, enfants de la rue, pauvres en education, quemendeurs et menteurs, illetres mais qui travaillent pour toute une nation.  Les deux volcans veillent sur moi comme des dieux aztheques en cette nuit comme toutes les autres ici, pollution visuelle, pollution virtuelle, pollution auditive, pollution active et radioactive.  Cest tout  comme le drapeau mexicain dune trentaine de metre de largeur qui veille sur la plaza centrale de la plus grande ville au monde, je suis regardee de tout cotes, pour mon argent, ma peau blanche, on nous dis pas besoin dacheter gringas, pas besoin de parler notre langue, mais laissez nous vos pesos, vos dollars americains, et votre cul, rien a faire de votre culture. La respiration est difficile, la pluie tombe trop facilement et il fait froid, oui froid, mais pas la gelure du Quebec, une fixation de la nation prise dans sa propre prison, bondee de monde immonde qui sondent pour une reponse qui nexiste pas, la reponse est avec les rats et les coquerelles, dans le fin fond des ruelles cruelles et sans pitie, elle cotoie les putain laides qui raident les coins de rue a coup de deux, trois coups de feu. 

Ceci pourrais vous laisser un avant gout desagreable mais assurez vous, cest ainsi en realite.  Cest tres impersonnel, cest tres gratuit.  Mais jen suis ravie.  Je ne suis rien devant le cours naturel de cette ciudad, je ne suis rien du tout, cest loco, cest fou, et cest tout ce que je veux. 

Este verdad, cest la verite. 



Publié à 06:13, le samedi 16 mai 2009, Mexico
Mots clefs :


JOUR 9

Fua fuaaaa... Jai visite la cathedrale today, jai vu pleins de FA touristes plates...

Jai visite tout ce qui avais a visite alors je serai en paix pour repartir demain.  Il y avait la basilique, des eglises...les rues... mais pas de vie dans les rues comme a Guanajuato. 

San Miguel a lair terne a compare de Guanajuato.  Jy retourne sois demain ou apres-demain, tout dependant de ma soiree.  Jai change dauberge mais cest le meme prix (110 pesos la nuit) et la meme compagnie.  Ya deux filles de mon age mais jai pas eut loccasion des rencontrer encore. 

Jai ecrit a Laura pour lui parler de mon retour.  Armando va etre content aussi...!

Le high de ma journee se passe maintenant...Je parle a ma jolie Stephanie et la maison me manque encore plus!  Comme chu braillarde..

Cest tout.

...Plus tard dans la soiree... Dans notre auberge, il y a de lherbe.  Cest frais pour les pieds.  Cest la deuxieme fois que jen vois au Mexique. 

Jai rencontre une quebecoise!!! Melanie des Laurentide, qui la semaine prochaine met fin a son voyage qui dure depuis 8 mois.  Elle mene un train de vie travail, voyage, travaille en voyage depusi 10 ans.  Et Joanie une americaine qui sen va dans quelques jorus travailler sur une ile minuscule et isolee pendant 5 mois (cest une pourvoirie).  Mon cheri, ca ma donner des idees de voyage pour toi et moi.  Timagine partir un ete de temps et travailler comme des fous en Alaska ou bien dans le grand nord?  On torche des americains et on est reclus la moitie dun ans mais apres cela on a assez dargent pour voyager comme on veut pendant 8 autres mois...Tah, p-e un jour.  Bref, je passe une tres belle soiree a discuter voyage avec deux filles vraiment fortes et geniales, juste ce qui me fallais pour mencourager et me remonter le moral apres cette journee plutot, ma foi, mediocre. 

En plus, pour couronner le tout de le soiree, je viens de recevoir un message de Laura qui vient a San Miguel pour la journee demain, alors je crois bien que je vais dormir ici demain.  Pourquoi pas! dabord je suis seule dans mon dortoir, (premiere fois depuis mon arrivee!) et nous sommes les seules dans lauberge ce soir.  De plus, cest jeudi demain et les bars sont ouverts... (qui aurais cru que je me dirais cela un jour, je commence a penser comme les mexicains...oui en effet ca desolais tout le monde et cetait piece de conversation commune)

Jaurais aime croise Chris sur les internets mais bon, le moins que je lui parle le plus que je vais etre contente dentendre sa voix (ou lire ses mots) ou le voir tout compte fait... 

Merci a mes fans si nombreux, Celine se retire dans ses appartements.



Publié à 12:56, le jeudi 7 mai 2009, San Miguel de Allende
Mots clefs :


JOUR 8

Hola.  Alors, de cet ordi merdique ou je devrais payer 20 cents  la minutes, je vous ecris...
Je me suis reveillee vraiment tard aujourdhui, genre 10h30.  Il est vrai  que ca ma pris du temps pour mendormir, notre dortoir de fille etait bonde puisque le FA menait tellement du train....Mais bon, il est parti de lauberge, laubergiste ma demandee de lui dire de fouttre le camp...Jetais assez satisfaite que cette  tache retombe sur moi, je ne me suis pas genee.

Donc jai fait ma valise et je suis partie  veers midi.. Jai bouffe des sushis et je suis allee me procurer une carte de telephone internationale.  Apres 45 minutes de gossage pour lactiver et reussir a composer le numero...moi et Chris avaient les larmes aux yeux, jetais  tres emue dentendre sa voix.  Jai  aussi appele ma petite maman pour quelle ne sinquiete point a mon sujet.   Yay!  Ca  a vraiment fait ma journee.

Adieux a tous le monde de lauberge, on echange les emails et les facebook, il faut avancer.  Pourlinstant, je dois avouer que je regrette detre partie, jadorais cette ville avec des etudiants.  Les seules voyageurs  que jai  vu ici a date sont des vieux FA, et en quantite...Je sais quils doivent pas tous etre pareil, mais en attendant que jaie une preuve contraire, je vais continuer de le croire. Jai pogne un taxi et je me suis rendue a la gare dautobus JUSTE a lheure, elle partait 5 minutes plus tard.  Le paysage etait si sec, incroyable.  Les montagnes  etaient jolies, jen ai profite au moins durant 1h30 avant darriver a San Miguel.  Jai demande au taxi man de mammener a une auberge pas cher.  Il la fait, mais il a essaye de me crosser de 100 pesos sans me redonner mon change pour 200.  Lauberge est magnifique et TRES propre.  Mais je naime pas lambiance ici, tous les autres sont tres ages et personne ne parle anglais alors je me sens assezz seule...  Il y a meme un citronnier dans la cour interieure, et   tout est si beau...Mais je men fout assez, je veux rencontrer des gens de mon age avec qui  je peux partager!

Apres mon arrivee, jai installe mon stock et je suis partie exploreer.  Comme dhabitude, je me suis perdue et en plus je ne me souvenais pas quel etait le nom de mon auberge alors cetait foutu, je ne pouvais pas prendre le taxi.  Finalement, jai pense que p-e le nom etait ecris sur ma clef...eh bien oui...Jai tourne en rond avec mon sac de commissions au moins pendant 4 heures, et javais la reponse dans mon sac...nenoune...entk. Jai prepare mon souper, du spag avec une sauce que jai fait avec de la sauce tomate, des piments forts marines, des noignons,  et du chorizo.  Cetait bon, mais jai sous estime les chile donc cetait tres piquant...

Et bon...cest tous mes potins pour aujourdhui, je vais aller checker pour un autre auberge sur internet puis je vais prendre ma douche et me pieuter, je suis crevee.  I love you guys et je suis contente que tu lises mon blog papa, je suis one step closer to being as popular as Celine Dion...CIAO!

Publié à 04:57, le mercredi 6 mai 2009, San Miguel de Allende
Mots clefs :


{ Page précédente } { Page 1 sur 3 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Où suis-je actuellement ?






Rubriques


Derniers articles

JOUR 21
JOUR 19
JOUR 18
JOUR 9
JOUR 8

Menu


Amis